L’enseignement général

Il s’agit de savoir conduire une analyse géopolitique, de manière à comprendre les grands enjeux du monde et de l’Afrique. L’enseignement général permet ainsi d’approfondir les enjeux de défense, d’actualité sur le continent africain. Cet enseignement se veut prospectif, afin de garder en ligne rouge une capacité à concevoir une politique de défense adaptée à ces enjeux. Pour l’enseignement général, l’ESIG fait appel aux meilleurs intervenants extérieurs, du tissu universitaire de la capitale camerounaise. Il s’agit principalement de :

  • L’Université de Yaoundé II – Soa,
  • L’Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC),
  • L’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication (ESSTIC).

Le domaine de l’anticipation et le management

Le volet management est centré autour de l’assimilation de techniques de conduite de projet, dans un contexte de travail d’état-major animé par les stagiaires. Son application est tournée vers la réflexion et la restitution, sur la base de cas concrets, en partie liés à la vie de la promotion (organisation du colloque international, animation du réseau des anciens, voyage d’étude ou gala de fin d’année).

L’effort prospectif est encouragé, en particulier à travers le module format d’armée qui comporte un exercice dirigé, d’une durée de 15 jours, consistant à décrire les grandes lignes d’un concept d’emploi des forces, à partir de la description de capacités réalistes, dans un contexte précis de menaces et de moyens alloués.

 MANAGEMENT ET ANTICIPATION

Enfin, des personnalités locales ou de passage à Yaoundé, reconnues comme ayant une grande hauteur de vue et une approche experte de domaines particuliers, interviennent tout au long de l’année en tant que « grand témoin », pour faire partager leur expérience aux stagiaires et nouer avec eux un dialogue professionnel et illustré.